Qu'est-ce que le concept d'économie bleue ?

 

Gunter Pauli était récemment l'invité d'une conférence exceptionnelle organisée par NEXA Réunion.

Il a y présenté les fondements de la Blue Economy, un modèle dont il est le fondateur et représentant.

Son ambition est de mieux faire que l'économie verte ou l'économie circulaire en imitant la nature

Un de ses objectif est ainsi de remplacer quelque chose par rien : remplacer un processus chimique par un processus physique plus efficace et moins polluant, voire en éliminant aussi des produits toxiques. Le but ultime est de rendre chaque écosystème autosuffisant et de revenir au plein emploi.

L'économie bleue vise une qualité totale nommée les « cinq zéros » : zéro défaut, zéro panne, zéro gaspillage, zéro accident et zéro stock.

En plus de ces cinq buts qualitatifs, Gunter Pauli ajoute deux exigences : zéro pollution, sur le modèle de la nature en réutilisant tous les déchets comme ressource pour une autre activité, et zéro conflit, en répondant aux besoins fondamentaux de chacun.

L'économie bleue cherche à produire plus avec des ressources locales, sans émissions ni déchets, et à créer des emplois tout en coûtant moins cher.

Il a présenté quelques unes de ses réalisations basées sur des concepts innovants de recyclage.

  • fabrication de papier à partir de pierre et de polyéthylène sans eau ni cellulose,
  • fabrication de détergents bio à partir d'épluchures d'orange,
  • production de champignons et de textiles absorbeurs d'odeurs en recyclant le marc de café,
  • fabrication de terra preta en recyclant des couches-culottes usagées,
  • production de bioplastiques, élastomères, lubrifiants, aliments pour le bétail et enzymes pour la fabrication de fromage à partir de 4 millions d'hectares de chardons disponibles en Europe.
 
Pour en savoir plus: https://www.zeri.org